DÉMOS SYNTHÉTISEURS, CARTES SONS...



ROLAND JX-3P SYNTHÉTISEUR DÉMO

Le synthétiseur Roland JX-3P recèle plusieurs trésors cachés. L'appareil est sorti en même temps que la série des Juno, mais l'interface de recherche sonore si pratique de la série a disparu au profit d'un accès pré-programmé et d'un module de programmation indépendant qui l'accompagne, le PG 200. Grâce à la présence de nombreux sons déjà formatés, le JX-3P offre une certaine facilité dans le domaine de la programmation. Toutefois, le JX-3P n'est pas un synthétiseur au rabais. C'est un clavier qui, lors de sa sortie en 1983, épousait déjà la tendance des synthétiseurs de nouvelle génération, à savoir l'absense de curseurs en faveur de boutons-poussoirs et de boutons à effleurement.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de poursuivre la consultation de cette page. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.nomade.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"

DESCRIPTION DU ROLAND JX-3P

Le JX-3P de Roland est un synthétiseur polyphonique à 6 voix, comprenant pour chacune d’elles, deux oscillateurs. Un séquenceur polyphonique, 32 présélections, un stockage de 32 sons, un chorus, un transposeur, des oscillateurs contrôlables numériquement (comme les Juno 6 et 60) complètent l’appareil.

Au centre du JX-3P, 16 push-boutons donnent accès aux 32 présélections. À la gauche de cette section, quatre boutons – A.B.C.D – déterminent la piste des sons requis.

« A » correspond aux cordes 1 et 2, orgues 1,2 et3, cuivres 1 et 2, clavi, harpsi, vibraphone, carillon, célesta, accordéon et voix. À noter que ces sonorités sont d’excellente facture – à l’exception de la voix, qui revêt, le plus souvent, la tonalité d’un Donald en colère !

« B » comprend la section violon, flûte, hautbois, sifflet, cuivres, synth 1 et 2, guitare saturée, funk juteux ( !!!) et quelques autres sonorités aux noms aussi évocateurs.

« C » et « D » sont réservés aux 32 sons mis en mémoire.

Ces présélections « A » et « B » nécessitent quelques modifications qui seront aisément effectuées avec le LFO, le mode chorus, la brillance, etc. À noter qu’une fonction « hold », en fait un sustain, abaisse le niveau sonore des deux octaves graves au profit des notes les plus couramment utilisées pour les solos. Enfin, un pitch bend singulier offre trois possibilités : large (+ ou – une quinte), medium (+ ou – une tierce majeure) et étroit (+ ou – une seconde majeure. Bien entendu, le JX-3P dispose d’un transpositeur d’octave.


FONCTIONNEMENT DES GROUPES ET ÉDITION

Rien qu’avec les présélections, il y a de quoi être séduit, même si vous n’avez pas encore tout vu, vous qui avez certainement admiré de toutes les couleurs et de toutes les formes… sonores !

Au-dessus des boutons de présélections sont disposés quelques contrôles sous l’étiquette « montage » (edit), un curseur (sens) et trois boutons : groupe A, groupe B et Write. Les habituels contrôles synthé sont divisés en deux groupes (A et B). Chaque fonction du synthé porte un nombre ; par exemple, le DCO 1 porte le chiffre 1 : celui-ci se situe dans le groupe A, aussi, pour changer la forme du DCO1, il faut presser le bouton du groupe A sur la section « montage », puis 1 sur la série de 16 boutons (qui servent également aux présélections).

Évidemment, cette explication peut sembler complexe, mais une fois le manuel d’utilisation ingurgité (sic !), le JX-3P se manie aussi facilement qu’un Rhodes Chroma, dont il reprend le principe.

Le séquenceur, qui peut devenir indispensable suivant le type de musique que vous cherchez à produire, est polyphonique, et il dispose d’une capacité de 128 pas (6 notes par pas… faites vos comptes !).


CONCLUSION

PROGRAMMEUR ROLAND PG200

En conclusion, le JX-3P est un instrument aisément utilisable avec pas ou peu de connaissances des synthés – un fait assez rare qui mérite d’être mentionné – tout en permettant un apprentissage rigoureux. Le synthé Roland partage les mêmes filtres analogiques et DCO que les Juno et les Jupiters.

Le contrôle numérique des oscillateurs autorise une grande stabilité, même s'ils sont ensuite modifiés analogiquement par les enveloppes. Contrairement aux Juno, il possède deux oscillateurs par voix, ce qui permet plus de flexibilité ; flexibilité qui est accrue par la présence de l'interface de programmation PG-200 (en option).

NB : le JX3P a pour expandeur le MKS30, qui possède 64 sons presets et permet de stocker des sons sur cartouche.


DÉMOS JUPITER JX-3P

Cette courte démo se présente comme un morceau où toutes les sonorités, percussions comprises, proviennent du JX-3P.

ÉCOUTER : TOTAL DÉMO


Démo construite par Paul Deishman, artiste britannique issu du courant dance et electro. Compression, reverb et BAR externe ont été utilisées.

ÉCOUTER : DANCE JX-3P


Principales caractéristiques techniques du Jupiter-6.

  • Clavier 5 octaves (61 touches de do à do).
  • Type de synthèse : soustractive.
  • Polyphonie : 6 voix.
  • Formes d'Ondes : Carré, impulsion et dent de scie ascendante.
  • 12 DCO (2 DCO par voie).
  • 6 VCF.
  • 6 enveloppes.
  • 1 LFO (Sinus, carré et aléatoire) avec retard.
  • 1 enveloppe : type ADSR, commune au VCA, VCF et aux DCO, avec possibilité d'inversion de forme.
  • Effets : Chorus stéréophonique (d'autres sont sur le PG200).
  • Présélections : A (16) – B (16).
  • Mémoires : C et D (32).
  • Séquenceur polyphonique : 6 voies, 128 pas.
  • Pitch bend.
  • Interface cassette (pour la sauvegarde).
  • Sortie : stéréo.
  • Stockage externe: Cassette audio.
  • Poids : 9,8 kg.
  • Année : 1983.
  • Prix d’origine : 10 500 F (avec module PG 200) (conversion en tenant compte de l’inflation : 3 500 €).
  • Côte argus occasion : autour de 500 €.

SOMMAIRE 'DÉMOS'
 >


SOMMAIRE 'ESPACE MÉDIA'
 >


 HAUT DE PAGE 


PIANOWEB.FR
Portail sur la musique et les claviers