VIDÉOS PÉDAGOGIQUES



VIDÉOS ET INSTRUMENTS DE MUSIQUE VIRTUELS

Dans le cinéma, la musique sert l'image. Elle amplifie les émotions de toute nature et devient indispensable aux scènes de nombreux films. Lors du montage, le metteur en scène porte une attention toute particulière au rapport qui existe entre l'image et la musique (voire la bande son). Ce rapport est méticuleusement réfléchi lors du montage, car il a pour but de relever le spectacle final en lui donnant plus d'intensité. Alors, la musique se fait oublier et s'efface pour légitimer l'action à l'écran.


LE RAPPORT MUSIQUE/IMAGES

Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de poursuivre la consultation de cette page. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.nomade.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"

L'arrivée des films vidéos et plus particulièrement des clips musicaux a grandement modifié ce "rapport magnétique". Si, dans le cinéma, l'image commande et la musique obéit... dans les clips musicaux, c'est l'image qui a toute les chances d'être au service de la musique.

Dans la majorité des montages, les plans séquences épousent le rythme de la musique, tout au moins dans les grandes lignes. Ce rapprochement n'est pas obligatoire, mais il correspond souvent à la marque de fabrique de ce type de film. C'est comme une carte d'identité qui rendrait rapidement ce genre de produit identifiable par tout le monde, du simple amateur au professionnel chevronné. Ce formatage apparu dans les années 80 annonce une certaine révolution, un certain concept de mise en orbite du temps et de l'espace. Même si le clip de musique n'est pas un spot publicitaire, il a, sans conteste, influencé de façon profonde la manière de présenter et de vendre les objets de consommation.

Le clip ne freine pas l'imaginaire, bien au contraire. Les réalisateurs doivent seulement s'adapter à la configuration du sujet : sa durée, son tempo (le rythme) et son style. Si dans les premiers temps, des réalisateurs de cinéma célèbres ont contribué à la réalisation de clips non moins célèbres, par la suite, des maisons de production spécialisées ont vu le jour, aptes à réaliser en peu de temps des clips aux contours bien délimités.


1 - HUNGARIAN RHAPSODY ANIMATION

Comme dans les premiers films muets, quand le piano classique servait parfois de fond sonore, l'animation d'un piano, même virtuel, n'échappe pas à un manque d'idée et d'ambition. La reprise d'un air classique populaire n'apporte rien de nouveau à ce qui pourrait être un plat de gourmet… c'est regrettable !

Un point positif : l'animation de ce piano, qui s'apparente à un piano mécanique, est très détaillée. Elle reproduit parfaitement le jeu des touches, des marteaux et des étouffoirs comme sur le vrai instrument.


ET PUIS ARRIVA L'IMAGE DE SYNTHÈSE

Dans les années 90, l'importance grandissante de la COM et du marketing conjointement associé au développement de l'informatique et de l'image de synthèse a dopé un marché déjà très rentable. C'est alors l'explosion des jeux informatiques, des CD-Rom à thème et des logiciels. Les possibilités techniques deviennent énormes et de nombreuses nouveautés fleurissent dans les magasins spécialisés. Chaque année (pour ne pas dire chaque mois), de nouveaux effets diaboliques et renversants nous font regretter l'investissement dans la dernière console de jeux ou dans un nouveau logiciel. Rien ne semble vouloir arrêter cette voie créatrice par images virtuelles interposées.

Dans cet abattage d'effets visuels et techniques à la gloire de la consommation, la musique tient souvent une place essentielle. Dans les jeux, même si l'on excepte les bruitages, l'espace occupé par la musique demeure très important (rares sont les jeux informatiques sans musique). Malheureusement, son emploi est souvent abâtardi et caricatural. Alors que dans le cinéma le rapport "images/musique" est finement calculé pour créer une osmose et un enrichissement qui transporte parfois vers la beauté, dans les jeux, la musique écrase souvent l'animation par des effets faciles.


2 - GHOSTLY GRAND

Cette courte animation reproduit le jeu d'un piano, mais mettant ici en scène des "mains fantômes". Ce clip est certes plus original que le premier, mais encore trop "terre à terre" pour provoquer un certain émerveillement.



DES POSSIBILITÉS SANS LIMITES

La montée en puissance des ordinateurs et la souplesse du traitement de l'image par des logiciels de plus en plus performants favorisent les créations les plus folles. Pour le programmeur averti, il est alors possible de contrôler l'image dans les moindres détails : son apparence, sa vitesse, sa précision dans l'espace. De là, à ce que le rapport entre l'image et la musique soit bouleversé, il n'y a qu'un pas... Grâce à Internet et à sa puissance de diffusion médiatique, nous assistons depuis quelques années à la mise en ligne de jeux performants ou à des vidéos spécialement étudiées pour satisfaire la curiosité d'un maximum d'internautes. Des spécialistes du traitement de l'image de synthèse nous en donnent régulièrement de beaux exemples sur la toile.


3 - EXTRAORDINARY MUSICAL INSTRUMENTS RP

Cette vidéo propose une combinaison "images/instruments de musique" poussée et novatrice. La part imaginaire donnée aux graphismes des objets, reproduisant des instruments futuristes, apporte une grande force. L'intérêt pour l'image de synthèse est ainsi décuplé. Les travellings, les différents plans du montage, ainsi que la qualité de l'image et de la composition musicale sont un bon exemple, mais encore rare, d'une association "images virtuelles/musique ".
Les balles remplacent les mains en allant frapper sur les instruments. Elles jouent la musique à la note près, au rythme près. Du beau travail !



DES INSTRUMENTS DE MUSIQUE PLUS OU MOINS IMAGINAIRES

Dans les vidéos présentées sur cette page, l'image est au service de la musique, et uniquement cela. Que ce soit sous forme d'instruments de musique animés (piano ou autres) ou sortis tout droit de l'imaginaire du programmeur, chaque effet d'images, chaque mouvement mécanique des objets représentés est reproduit en parfaite synchronisation avec la musique. Les rythmes et les notes de la mélodie sont souvent très proches de la réalité, voire parfaitement imités comme si un véritable musicien jouait (vidéo "Flight of the Bumblebee"). Les instruments virtuels y gagnent alors en crédibilité. Ce travail d'orfèvre était absolument impensable, du point de vue technique, il y a seulement quelques années.

Ces vidéos ne sont que les prémices de ce que seront les futurs rapports entre la musique et l'image. Pour le moment, même si les idées fusent en ce qui concerne la fabrication des images, leur traitement et leur montage, la musique demeure seulement un prétexte pour asseoir une technologie naissante. Pour le moment, il n'existe pas de spécificité musicale propre à dessiner de nouvelles frontières sonores dans le domaine de l'image de synthèse. Cette technologie est encore jeune pour avoir trouvé la stabilité. En perpétuel mouvement, elle doit encore faire ses preuves.


4 - RHYTHMIC TIDES

Dans le même esprit que "Extraordinary Musical Instruments RP", mais moins élaborée, cette vidéo est une bonne combinaison imaginaire entre la musique et l'image.

Sur un son de harpe celtique, des sortes de fourneaux à pipe, disposés en cercle, laissent échapper de la fumée lorsqu'une note est jouée. Très Zen !


5 - ARP

Un vibraphone joué par des bras mécaniques… original, mais quelque part trop réaliste pour surprendre vraiment.


6 - GROK PERCUSSION

Une batterie qui utilise des bras articulés… Peut-être une projection avancée de l'utilisation de la batterie quand les robots supplanterons les musiciens… pourquoi pas !


LA MUSIQUE AVANT OU APRÈS ?

L'ensemble de ces vidéos a été réalisé en MAO. Pour la partie musicale, aucune n'a fait appel à de véritables instruments. La musique a été conçue en utilisant des samples audio et le système MIDI. La musique a constitué le premier maillon de la fabrication. C'est elle qui a inspiré les images aux programmeurs.

Pour toutes ces vidéos réalisées en images de synthèse, même s'il est possible de caler la musique au centième de secondes près sur une certaine image, il est beaucoup plus aisé de réaliser le montage des différentes séquences à la suite de la musique : si une suite d'images peut devenir "élastique" en s'adaptant à la musique (l'image est virtuelle, donc facilement modifiable en durée), à l'inverse, le prolongement ou le raccourcissement d'une musique impliquerait une modification structurelle de la composition. Mieux vaut alors profiter des avantages de la technologie des images de synthèse pour que le travail du compositeur soit facilité ; la réalisation technique de ces vidéos n'ayant qu'un rapport très éloigné avec le montage d'un film de cinéma.

SOMMAIRE 'VIDÉOS PÉDAGOGIQUES'
 >


SOMMAIRE 'ESPACE MÉDIA'
 >


 HAUT DE PAGE 


PIANOWEB.FR
Portail sur la musique et les claviers