VIDÉOS PÉDAGOGIQUES



CHICO MARX AU PIANO, UN STYLE PIANISTIQUE PARTICULIER

De son vrai nom Leonard Marx (1887/1961), Chico est le frère aîné des Marx Brothers. Durant les années 1910/1920, avant de rejoindre ses frères pour former le célèbre quatuor comique, Chico est déjà un pianiste qui gagne sa vie au sein d'un orchestre jazz, Swing Era. Par la suite, le style qu'il développe et qu'il perfectionne au piano dans les films des Marx Brothers rend le personnage rapidement indispensable.


CHICO ET HARPO, LES MUSICIENS DES MARX BROTHERS

Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de poursuivre la consultation de cette page. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.nomade.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"

Chico Marx n'est pas le seul musicien du quatuor, il y a également Harpo. Il joue quelquefois du piano, mais la harpe reste son instrument de prédilection. Dans les films, les deux frères ont des personnalités que tout oppose. Chico aime le jeu et les filles, alors que Harpo, personnage lunaire et distrait, amuse les enfants. Chico est le seul à décoder le langage de son frère muet, ce qui contribue à dynamiser chaque film par des séquences humoristiques dans la pure tradition des comédies d'alors.

Dans presque tous les films des Marx, des sketches musicaux sont présents. Dans ces moments là, le talent musical et le tempérament clownesque de Chico et Harpo envahissent l'image. Groucho (le frère moustachu), un cabotin de la pire espèce, responsable de toutes les situations catastrophiques, s'efface alors de l'écran (*).

(*) : le frère Zeppo, jouant le jeune premier, n'apparaîtra que dans les 5 premiers films.

Chaque numéro musical est loin d'être improvisé. On trouve dans les films des Marx Brothers, la perfection des comédies musicales américaines où chaque plan, chaque détail, même minime, sont valorisés sans faute de goût.

La signature des Marx Brothers s'imposera sur les écrans dès leur premier film. Leur épopée cinématographique durera jusqu'à la fin des années 40. Après leur séparation, seul Groucho continuera à œuvrer dans le domaine artistique en devenant animateur de télévision.


LE STYLE PIANISTIQUE DE CHICO MARX

Son style pianistique n'est pas très académique, mais il est efficace quant au résultat. En regardant chaque vidéo issues de différents films des Marx Brothers, on est frappé par la légèreté des touches des pianos d'alors (fin 19e siècle). Chico effleure les touches et ne donne jamais la sensation d'appuyer quand ses doigts exécutent des glissandos. Tout semble léger et aérien. Sur des pianos d'aujourd'hui, un tel résultat est plus difficile à obtenir.

SEQUENCE 1

ANIMAL CRACKERS (L'explorateur en folie)
(1930 - "Silver Threads Among the Gold" de H.P. Danks)


SEQUENCE 2

A DAY AT THE RACES (Un jour aux courses - 1939)

Inventeur de la technique dite "du doigt révolver", Chico dégaine son index de sa main droite pour aller chercher la note mélodique. Cette marque de fabrique restera présente dans la plupart de ses séquences musicales. Chico aimait mélanger les grands airs classiques (en les massacrant volontairement) et les songs américain à la mode. Parfois, il lui arrivait de chanter, comme dans la 3e séquence vidéo ("Everyone Says I Love You").


SEQUENCE 3

HORSE FEATHERS (Plumes de cheval)
1932 - "Everyone Says I Love You" de Harry Ruby)

La technique est essentiellement héritée du piano stride et ragtime. Une main gauche qui se déplace sans hésitation pour aller chercher des basses, tandis que les doigts de sa main droite usent et abusent d'effets sonores en tout genre.

Même si l'on retrouve globalement le même style musical à travers tous les extraits de films, certaines séquences apportent cependant quelques nuances. Ainsi, dans la seconde séquence ("A Day At The Races"), Chico joue avec un orchestre et n'hésite pas à percuter le clavier à l'unisson et à rouler les notes dans le grave à la façon d'un tambour (autre moyen technique développé par le pianiste). Dans la 4e séquence ("Monkey Business"), l'utilisation de la technique du "doigt révolver" sur la musique de Léo Delibes est très bien vu. Cette technique est également présente dans la séquence suivante ("Go West"). Le jeu pianistique y est léger, léger !


SEQUENCE 4

MONKEY BUSINESS (Monaie de singe)
(1931 - "Pizzicata" de Léo Delibes et "When I Take My Sugar To Tea" de Sammy Fain, Irving Kahal et Pierre Norman)


SEQUENCE 5

GO WEST (Chercheurs d'or - 1940)


SEQUENCE 6

LOVE HAPPY (la pêche au trésor)
(1949 - en duo avec Leon Belasco, violon)

Pour Love Happy, Chico Marx joue en duo avec le violoniste Leon Belasco ("Love Happy"). Cette séquence est extraordinaire par la complicité entre les deux musiciens. À la fin de l'extrait, le duo entame une improvisation qui n'est pas sans évoquer le duo swing d'avant-guerre "Stéphane Grappelli/Django Reinhardt".


SOMMAIRE 'VIDÉOS PÉDAGOGIQUES'
 >


SOMMAIRE 'ESPACE MÉDIA'
 >


 HAUT DE PAGE 


PIANOWEB.FR
Portail sur la musique et les claviers